Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vernis By Lili

Soak off - comment gérer la repousse de l'ongle ?

27 Avril 2013 , Rédigé par Lili Publié dans #nail art

Désolée pour ce long moment d'absence mais il fallait que je jongle entre le travail et un départ en vacances...

Je reviens avec un petit tutoriel sur la pose de vernis semi-permanent et surtout le raccord à effectuer lorsque vos ongles repoussent.

Si vous êtes comme moi, vous avez une repousse d'au moins 2 mm en 15 jours... Au secours... Comment faire ? Pas de problème, un petit raccord.

Soak off - comment gérer la repousse de l'ongle ?

Il faut limer la couche de finition avec un carré très fin. Le but n'est pas d'agresser l'ongle mais de permettre au vernis d'adhérer donc on y va en douceur.

Il va aussi falloir limer plus soigneusement à la base entre le vernis et la repousse de l'ongle pour faire disparaitre la démarcation.

Je vous le répète pour la forme mais vous le savez : effectuer une petite manucure rapide pour repousser les cuticules.

Soak off - comment gérer la repousse de l'ongle ?

Pour la suite, nous allons garder la procédure pour la pose de vernis soak off (voir article précédent) mais en mettant une couche plus épaisse sur la partie repousse et vraiment très fine sur le reste de l'ongle déjà en gel.

Moi, j'en profite pour refaire la french car la repousse de l'ongle entraine un décalage de la french évidemment.

Soak off - comment gérer la repousse de l'ongle ?

Une couche de rose pour faire disparaitre totalement la démarcation puis une couche de gel de finition pour un effet brillant.

Soak off - comment gérer la repousse de l'ongle ?

Voilà le résultat, c'est reparti pour 15 jours de liberté.

Perso, je ne fais pas cela plus de 2 fois car plus on accumule les couches de gel, plus cela peut être galère à enlever.

Vous avez du remarquer que 2 de mes ongles ont été rallongés : le pouce et l'index...

Bientôt, je vous monterai comment faire...

Partager cet article

Commenter cet article

'; var _gaq = _gaq || []; _gaq.push(['_setAccount', '']); _gaq.push(['_trackPageview']); _gaq.push(['_trackPageLoadTime']); (function() { var ga = document.createElement('script'); ga.type = 'text/javascript'; ga.async = true; ga.src = ('https:' == document.location.protocol ? 'https://ssl' : 'http://www') + '.google-analytics.com/ga.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(ga, s); })(); // Archives function switch_arch(year) { 'use strict'; var archiveYear, archiveMonths, displayStyle; displayStyle = ''; archiveYear = document.getElementById('arch_' + year); if (typeof (archiveYear) !== 'undefined') { if (archiveYear.style.display !== 'none') { // Hide years without months archiveMonths = archiveYear.getElementsByTagName('li'); if (!archiveMonths.length) { archiveYear.parentNode.style.display = 'none'; } // Onclick management displayStyle = 'none'; } archiveYear.style.display = displayStyle; } return false; } $(document).ready(function(){ $('.plustext').click(function() { return false; }); }); switch_arch('2016'); switch_arch('2015'); switch_arch('2014'); switch_arch('2013'); switch_arch('2012');